• Carnets de voyage
  • Le châpiteau dub BUS
  • Eau figée
  • Au séchoir du cueilleur
Marion LAVABRE

A la frontière de l'art et des sciences humaines, je suis à la fois ethnologue, photographe, autrice, réalisatrice de POeM (petite œuvre multimedia)... D'origine toulousaine, je vis et travaille dans les Cévennes gardoises. Je puise son inspiration dans la rencontre et le dialogue. Humaniste engagée, artiste documentaire, passeuse et médiatrice, bricoleuse culturelle, j'aime déconstruire les stéréotypes et les préjugés afin de rendre l'Autre plus proche.

 

Une photo ou une expo vous intéresse ? vous souhaitez vous faire tirer le portrait ?

Vous aimeriez suivre ou organiser un stage/atelier dans le domaine de la photographie (techniques anciennes, modernes, prise de vue, tirage), du carnet de voyages (d’enquêtes, de développement personnel), du livre-objet ?

Vous cherchez un reporter pour couvrir un événement, réaliser un reportage visuel et/ou sonore (enquête ethno-photographique) sur votre association, votre activité, votre papy ?

Vous recherchez un médiateur, un coordinateur de projets culturels et interculturels, une conférencière ?

Vous souhaitez me rencontrer, collaborer, partager…N’hésitez pas à me contacter !

Rencontre à l'expo de Paulilles, 2 sept 2020

Le repêchage des âmes, la barqueJe donne rendez-vous à ceux et celles qui souhaitent me rencontrer et honorer les Annamites à l'exposition de Paulilles, à 14h, le mercredi 2 septembre 2020. Cette date possède une puissante charge symbolique puisqu'il s'agit à la fois de la fête nationale du Vietnam, de l'anniversaire des décès de cinq Annamites « morts pour la France » le 2 septembre 1918 dans un incendie aux bassins de décantation de la dynamiterie, et enfin du 15ème jour du 7ème mois du calendrier lunaire qui est, au Vietnam, la fête des âmes errantes...




Expo Les Âmes Annamites, Paulilles, août-novembre 2020

Une incursion ethno-photographique dans la mémoire coloniale française.

 

Pendant la première guerre mondiale, entre 60 et 1000 Annamites (Vietnamiens) furent mobilisés par l'armée française à la dynamiterie de Paulilles, entre Port-Vendres et Banyuls (Pyrénées-Orientales). Nombre de ces Annamites sont morts en maniant les explosifs, ensevelis sur le site même de l’usine, à peine mentionnés sur les actes d’état civil, comme effacés, soufflés.

 

Un siècle plus tard, que reste-t-il de la mémoire de ces Annamites ?Quelle empreinte laissent ces défunts sur les vivants ? Que faire de ces âmes tourmentées ? Au-delà de ses évidents enjeux mémoriels et sensibles, exhumer l’histoire des Annamites de Paulilles est une expérience sociale, artistique et spirituelle.Ce travail pose la question de la réparation, de la guérison des blessures traumatiques, et des relations entre les vivants et les morts. Exposer ces images à Paulilles, dans le théâtre même de la tragique histoire des Annamites, fait partie intégrante du processus et le travail reste en cours.


Retour de résidence à Lagrasse du 14 au 20 octobre

Repechage des ames 6Je serai de nouveau à Lagrasse pour le retour de la résidence partagée de la Maison du Banquet. J'aurai le plaisir de retrouver mes co-résidentes Dorothée Delacroix et Diane Barbe ainsi que toute l'équipe du Banquet.


"En finir avec la nature ?" jeudi 26 septembre, Marseille

"Dires et gestes de cueilleurs de plantes sauvages", ensemble de 3 POeM co-réalisés en 2017 avec B. Morrisson et l'ethnologue R. Garretta, seront projetés à Marseille le jeudi 26 septembre, pendant le festival des Sciences sociales « En finir avec la nature ? »


Des nouvelles de No(oo)ne

La POeM "Des Nouvelles de Noo(oo)ne", la restitution multimédia du suivi de résidence de création de la Compagnie 1 Watt est en ligne.