Expo Les Âmes Annamites, Paulilles, août-novembre 2020

Une incursion ethno-photographique dans la mémoire coloniale française.

 

Pendant la première guerre mondiale, entre 60 et 1000 Annamites (Vietnamiens) furent mobilisés par l'armée française à la dynamiterie de Paulilles, entre Port-Vendres et Banyuls (Pyrénées-Orientales). Nombre de ces Annamites sont morts en maniant les explosifs, ensevelis sur le site même de l’usine, à peine mentionnés sur les actes d’état civil, comme effacés, soufflés.

 

Un siècle plus tard, que reste-t-il de la mémoire de ces Annamites ?Quelle empreinte laissent ces défunts sur les vivants ? Que faire de ces âmes tourmentées ? Au-delà de ses évidents enjeux mémoriels et sensibles, exhumer l’histoire des Annamites de Paulilles est une expérience sociale, artistique et spirituelle.Ce travail pose la question de la réparation, de la guérison des blessures traumatiques, et des relations entre les vivants et les morts. Exposer ces images à Paulilles, dans le théâtre même de la tragique histoire des Annamites, fait partie intégrante du processus et le travail reste en cours.